Mizuno Clog, comme dans une pantoufle

Avec ce produit résolument tourné vers la pratique du running indoor, Mizuno se démarque sur un marché encore très peu encombré par les grandes marques. Pour l’instant destiné au petit périmètre des Pays-bas, rien ne dit que la Mizuno clog ne va pas investir l’europe entière, voire le monde. J’ai pu tester en quasi exclusivité cette paire de chaussures atypique qui s’est avérée très performante et qui semble exactement conçue pour ce qu’on attend d’elle.

Sur le papier, la Mizuno clog présente un look peu agressif voire pataud. Sa ligne de sabot amsterdamois n’y est pas étrangère. On aime ou on n’aime pas. Mais finalement pour l’usage indoor pour lequel cette chaussure a été étudié, on limite drastiquement l’exposition aux critiques et autres quolibets de ses amis runners.
Le chausson est confortable et c’est finalement bien là l’essentiel. Mon pied s’y est instantanément senti à l’aise. Du fait de sa « conception sabot » aucun système de laçage n’est par définition nécessaire et confère à cette chaussure l’avantage indéniable d’être rapidement chaussée.

Ce confort ultime fait de la clog la partenaire idéale du runner pantouflard qui lui trouvera bien des atouts pour garder ses pieds au chaud pendant les longues soirées d’hiver. Là n’est cependant pas sa seule qualité et j’ai pu vérifier sur le terrain que malgré sa ligne quelque peu empâtée, la clog savait faire preuve d’un certain dynamisme pour peu qu’on la sollicite un peu vivement. En mouvement, le confort de la chaussure perd un peu de sa superbe.
Compte tenu de la spécificité du produit, les ingénieurs de la marque japonaise n’ont pas été en mesure d’implémenter la plaque wave dans la semelle de la chaussure qui perd un peu en amorti. Cependant les matériaux utilisés confèrent à la clog une légèreté toute relative mais bien réelle qui profite à son dynamisme.

Mais la clog n’a pas été conçue pour des déplacements longue distance et l’absence de cette technologie qui est pourtant la marque de fabrique Mizuno n’est finalement pas trop dommageable au comportement global de la chaussure.
J’ai pu vérifier ce dynamisme
un peu surprenant dont je parlais, à l’occasion d’un déplacement de mon canapé jusqu’à mon lit sur lequel j’ai réussi à augmenter de façon considérable mon allure moyenne. Le bât blesse finalement en matière de stabilité. J’ai été pris en défaut à plusieurs reprises sur des changements de direction soudains lors de changements de pièce à angle droit par exemple. Un défaut qu’on aimerait voir corrigé sur les prochaines évolutions du produit et qui en ferait assurément la chaussure phare en matière de running indoor.

About these ads

8 réflexions sur “Mizuno Clog, comme dans une pantoufle

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s