Jeu, set et dix kilomètres

Il n’est selon moi pas plus aisé d’oublier un sport que l’on a pratiqué avec passion depuis l’enfance que la première fille dont on a été éperdument amoureux. C’est pour cette raison que dès que j’en ai l’(la trop rare) occasion je ressors mes raquettes de leurs housses pour aller fouler les terrains de tennis publics de la capitale. Dois-je avouer ici que j’ai depuis longtemps oublier le prénom de cette fille ?

Si j’éprouve toujours une réelle passion pour le tennis, celui-ci ne me l’a jamais totalement rendue. Je me suis bien sûr essayé à la compétition, mais j’ai malheureusement assez rapidement plafonné, pour diverses raisons. Pourtant, j’écumais encore récemment à chaque printemps les petits clubs du val d’Oise pendant tout le mois de mai avec le dernier club à m’avoir compté parmi ses licenciés. Chaque dimanche, avec les copains nous recevions et visitions les joueurs des clubs voisins que nous affrontions tout la matinée durant. L’ambiance collective avait beau être sympathique, sur un plan plus personnel, je n’en retirais qu’un plaisir restreint. J’ai donc décidé de raccrocher cette année, non sans un léger sentiment de nostalgie déjà naissant, mes raquettes au clou, en prenant soin d’en préserver les cordes puisque je continue à flirter sporadiquement avec la petite balle jaune. Je suis donc à nouveau un homme libre chaque dimanche du mois de mai !

Pour fêter ça, je renouerai avec puce et épingles à nourrice le 27 mai prochain, soit 2 mois après être venu à bout de l’éco trail de Paris 2012. Je participerai à cette occasion et pour la première fois à la course de 10 kilomètres dont les deux boucles frôlent mon domicile, j’ai nommé les 10 kilomètres du 19ème arrondissement de Paris que j’habite depuis plus de 10 ans maintenant.

Je ne me fixe pas d’objectif précis, juste l’ambition de bien faire pour mon retour, après les dernières foulées du 8ème, sur une distance que j’affectionne. Le parcours relativement vallonné (sic) traverse dans le sens de la montée le parc des buttes Chaumont peu avant la mi course par l’avenue de Crimée et l’avenue des alouettes mais dévale également la longue avenue Simon Bolivar à deux reprises. L’arrivée est jugée dans le parc en légère descente à l’issue d’un tracé qui pourrait se révéler propice à un joli résultat par un jour de grande forme. L’épreuve, accessoirement inscrite au calendrier du Paris Running Tour 2012, est organisée par l’AS Belleville et tous les renseignements nécessaires à connaitre se trouvent ici : http://www.oms19paris.fr/10-km-du-19e

About these ads

9 réflexions sur “Jeu, set et dix kilomètres

  1. Ping : Paris Running Tour: 10km du 19ème | Greg Runner

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s